Le projet 

Le projet Eolien de SARLANDE est mené par une multinationale, la société RP GLOBAL.

C'est un projet industriel soumis à l'autorité préfectorale et régit par un contrat de location passé entre le promoteur et quelques propriétaires fonciers. Ces parcelles agricoles et forestières vont être artificialisées pour pouvoir accueillir le site.

Capture d’écran 2021-12-26 à 17.25.31.png
Visualisation cartographique - Géoportail.jpg
IMG_2636.JPG
4a13eb4b-4489-400f-8151-a255ee940e48.png
Manifestation-Saint-Aulaye-20190824-photo-France-Info.png
DEMARCHAGE-Faux-Policiers_edited.jpg
Situation géographique
 

La zone concernée se trouve au nord de la commune et du Parc naturel Périgord Limousin. La société RP GLOBAL a choisi d'implanter des éoliennes qui pourraient atteindre 200 mètres de hauteur sur des parcelles situées sur un plateau qui s'élève à plus de 350 mètres d'altitude.

Durant une des réunions d'information organisée par RP global à la mairie de SARLANDE, il a été annoncé que le site se trouverait sur un pré. Suite à nos investigations nous avons découvert que la zone de prospection auprès des propriétaires s'étend largement sur la forêt comprenant plusieurs zones humides.

Ce secteur loge une faune d'exception, des chemins de randonnée, trois campings et bien des gites dont l'attractivité fait la part belle à la nature et à la la rusticité.

On y pratique traditionnellement la chasse depuis des temps oubliés et on y ramasse nos champignons en famille. On y travaille et on en vit aussi, car ces prés nourrissent les vaches de nos paysans depuis des siècles, de nombreuses propriétés se trouvent impactées par ce projet. On y étudie également la biodiversité : la pérennité des essences forestières avec l'arboretum voisin, dont l'étude est supervisée par l'INRA et on y trouve même des parcelles forestières récemment aménagées au profit des oiseaux et du bien-être. 

Bétonner la nature pour "décarboner" la planète : c'est toute la logique incongrue que la société RP GLOBAL FRANCE s'entête à imposer à toute une population.

C'est un non-sens écologique absolu à dessein purement financier.

Contrairement à ce qui est plébiscité par la société RP global, l'installation d'un pareil site est une catastrophe annoncée pour tout le vivant qu'accueillent ces parcelles. 

Chronologie du projet

 

 

Le secteur en question à été identifié en Janvier 2020, l'étude écologique du projet à commencé dès l'été 2020. 

Le mât de mesure a poussé comme une fleur dans le paysage dès la fin septembre 2021. Avant ça, mis à part l'équipe municipale, RP global et les personnes ayant été démarchées, la majeure partie de la population ignorait littéralement tout de ce projet. Il est difficile pour nous d'établir toute la lumière sur les antécédents qui ont été conduits dans l'ombre pour que les choses en arrivent là, mais notre enquête suit son cours. Et au fil des témoignages divers et variés que nous recueillons chaque semaine, nous pouvons affirmer que des gens ont été contactés début 2020, contrat de promesse de bail en main. Pour le futur, les choses sont encore tenues dans le flou : Maintenant que le mât a été posé, une étude de plusieurs mois est à l'oeuvre menée par le bureau d'étude français de RP GLOBAL situé à LILLE. Une étude d'impact environnemental est donc menée par le promoteur, cette dernière ira directement sur le bureau du préfet dès la fin de cette année. S'en suivra une enquête publique menée en 2023 à but purement consultatif pour la validation préfectorale. Si il est accepté, ce site sera mis en construction fin 2023 pour une mise en service en 2024. 

La société RP Global 

Derrière une filiale française qui n'est rien d'autre qu'un bureau d'étude situé à LILLE, se cache une multinationale qui sévit dans le monde entier sur tout le secteur énergétique dit "renouvelable" (éolien et solaire) ainsi que l'hydroélectrique. La société RP global FRANCE au capital de 7500 € et sa vingtaine d'employés affiche un chiffre d'affaire pour 2020 de 4 212 203 €, pour des bénéfices annoncés d'à peine 42 000€. Cette société-filiale semble payer peu d'impôts sur les modestes bénéfices qu'elle déclare en FRANCE, comme beaucoup de multinationales dans ce pays. Derrière RP global FRANCE il y a un groupe international, dont les maisons mères se trouvent en Autriche et en Espagne, avec 12 filiales en Europe, en Afrique et en Amérique du Sud. Mais cet emboitement de poupées russes ne s'arrête pas là... Car derrière ce groupe international se cache la ERSTE Bank, une banque autrichienne qui a injecté 84 millions dans les fondations du groupe RP global.

Modus operandi

Le promoteur démarche depuis Février 2020 chez les propriétaires fonciers. A ce jour, il aurait récolté 70% des promesses de bail escomptées. Tous ces contrats auraient été enregistrés par un cabinet notaire après leur signature, à l'insu supposé des signataires. Ces promesses de bail ont été obtenues sans assistance juridique, parfois auprès de personnes âgées et mal informées. 

Ces promesses ouvrent des droit au promoteur sur une durée de 30 ans, prolongeable sur 50 années. Le promoteur bénéficie d'une période de 5 ans avant de devoir honorer sa part du contrat sous forme d'une rémunération indexée sur le KW/H. Vous le verrez un peu plus bas, ces éoliennes risquent de ne pas produire beaucoup...

Alors pour quelle raison une pareille entreprise intéresse RP GLOBAL ?

Tout simplement parce que chaque projet que développe l'entreprise constitue un SPV : une société d'exploitation unique qui peut être et sera revendue. Car il est toujours plus rentable pour un promoteur de site eolien de revendre un bail en faisant 30% de bénéfices que de l'exploiter sur 10 ans avec des rendements minimes. Une SPV peut tout autant se déclarer en faillite et laisser le propriétaire se débrouiller avec les coûts de démantèlement (avec arasement de la chappe, il faut compter entre 350000€ et 400000€) qui resteront à sa charge. 

La société RP Global s'est aussi investie dans un second projet, solaire cette fois, sur la commune de SARRAZAC. C'est donc toute la région sur deux communauté de communes et deux départements qui est visée par les ambitions de cette multinationale. 

socle-c3a9olienne.jpg
huile1.jpeg
huile.jpg
1600x-1.jpg
eole1.png
Généralités techniques

  • L’Energie Eolienne est tributaire des aléas du vent, elle est donc intermittente

  • Avec des vents en dessous de 15km/h une Eolienne ne tourne pas, au delà de 90Km/h elle se met en sécurité. 

  • La moyenne annuelle des vents dans la région s’étale de 15 à 20km/h, pour référence : avec un vent de 18 km/h (moyenne annuelle à Bergerac), une Eolienne présente un coefficient de charge (rendement) d’un quart de son potentiel, ce qui est très faible. 

  • Conséquence directe : on nous a choisis des modèles de 200 mètres de haut en bout de pale, pour compenser la chose.

  • L’Eolien ne remplacera pas le parc nucléaire en FRANCE. Il est toujours complémentaire d’une énergie thermique dite pilotable car il est impossible d’intervenir sur la source (les vents) et de cumuler l’électricité produite en la stockant. On consomme de l’énergie éolienne quand elle est produite, pas quand on en a besoin. 

  • Il faut donc l’employer en parallèle du gaz, du charbon ou du nucléaire. La FRANCE gardera son parc nucléaire malgré le pullulement des sites de ce type.                                                  

 

De quoi se compose une Eolienne ? 

  • Il faut compter 90 tonnes de matériaux composites par éolienne, dont principalement de la fibre de carbone et de la résine. 

  • Ajouter à cela 2,8 tones des minerais dits terre-rare par Eolienne, en fait il s’agit de métaux lourds particulièrement conducteurs. 

  • 400 litres d’huile par Eolienne pour faire tourner le moulin. Une Eolienne avec ses 400 litres d’huile prend feu, proche d’une foret elle transmet un incendie et peut tout autant se voire transmettre un incendie. Quand une Eolienne prend feu, il en suit des explosions avec projections de micro-particules issue du carbone.  

  • 300 tones d’acier.

  • Un minimum de 1500 tonnes de béton armé par Eolienne afin de constituer son socle, voire près de 2000 tonnes pour le plus grand modèle. A noter que la chape ne s’inscrit pas dans les obligations de démantèlement sur une terre cultivable, on l’arase à un mètre en dessous du sol et c’est tout. 

 

Phénomènes physiques dus à une Eolienne

  • Une Eolienne à 500 mètres produit 35DB de bruits. 

  • Une Eolienne par l’action de ses pales génère un phénomène dit Stroboscopique sur un environnement plus ou moins direct

 

Pour les éoliennes de Sarlande, le raccordement se fera sur le poste source de Saint Yrieix la perche situé à 13 km. Le coût faramineux de ce raccordement en direct sur le poste source, motivera les promoteurs éoliens à démarcher les parcelles privées proche d'un projet déjà implanté. 

Un projet éolien implanté appelle toujours plus de projets.

Economie globale vs économie locale

Le site de RP GLOBAL FRANCE annonce des retombées locales limitées à l'emploi d'acteurs locaux dans la voirie et la restauration. Les retombées financières pour la commune de SARLANDE, la communauté de commune et le département sont indéxées sur le MW/h produit. 

L'implantation d'un tel projet ne peut être que préjudiciable pour la région. L'impact démographique (qui veut vivre à proximité de ces éoliennes ?) sera des plus conséquent. Les nouveaux arrivants et futurs propriétaires, étant à la recherche de calme et d'authenticité.

Le tourisme est aussi mis en péril par la proximité de ce projet. Les touristes iront chercher la tranquillité ailleurs. Les gites, la restauration, l'hôtellerie et les commerces sont donc directement menacés par les éoliennes. 

Quant à l'immobilier, une baisse des valeurs d'une moyenne de 20% se constatent sur d'autres zones impactées. Les délais de vente des maisons augmentent de 3 à 5 ans et dans certains cas, les biens deviennent invendables. Nous tenons à rappeler aux riverains du site de Sarlande que depuis 2017, toute vente de propriétés à proximité d'un projet Eolien est annulable si l'acquéreur constate une quelconque nuisance due à sa mise en place. Il s'agit d'un réel cas de jurisprudence et d'un potentiel "gel" des ventes de tous les logements qui entourent les parcelles concernées par le projet. 

En réalité localement, la création d'emploi s'approche du néant. 

Ombre_Effet_stroboscopique ventsetterritoires.jpeg
Impacts sur la santé

 

L'Organisation Mondiale de la Santé définie la santé comme "une état de complet bien être physique, mental et social qui ne consiste pas seulement en l'absence de maladie ou d'infirmité".

 

Aujourd'hui, il existe une prise de conscience collective. De plus en plus de reportages témoignent de la face cachée de l'iceberg (M6, TF1, France 2, W9, France Culture...)

Récemment, la cours d'appel de Toulouse (arrêt du 8 juillet 2021) a reconnu que désormais les nuisances sonores et visuelles produites pas les Eoliennes, constituaient un trouble de voisinage. Cet arrêt prouve que les normes actuellement en vigueur sont donc à revoir.

 

Les personnes, vivant ou travaillant à proximité des Eoliennes déclarent avoir une moins bonne qualité de vie, éprouver des symptômes tels que: de l'inconfort, du stress, des migraines, des nausées, des vertiges, des troubles du sommeil, de l'anxiété, des acouphènes ou encore une sensation de pression dans les oreilles.

 

Parmi les causes suggérées, on peut mentionner une combinaison de bruits provenant des Eoliennes, d'infrasons, de courants telluriques perturbateurs et d'effets stroboscopiques (coupure des rayons lumineux tels que ceux du soleil, par le passage d'un obstacle entre vous et sa source de lumière).

Cette liste est bien évidemment non exhaustive.

 

De nombreuses études sont actuellement en cours et permettrons de faire la lumière sur l'impact des Eoliennes sur la santé.

Logonna-Daoulas,_vache_Limousine_et_son_veau_à_Roudourou.jpeg
2.jpg
1920px-Bullfinch_male.jpg
Große_Hufeisennase_(01).jpg
1599px-Milvus_milvus_Jura.jpg
580px-Grey-headed_Woodpecker_(male).JPG
European_Turtle_Dove_(Streptopelia_turtur).jpg
Pic_épeiche_cap_négro.jpg
Pipistrellus_pipistrellus_(5933130195).jpg
Flickr_-_don_macauley_-_Bird_015.jpg
grue_cendree_raphael_buissiere.jpg
Péril écologique

Rappelons tout d'abord les caractéristiques écologiques du site retenu pour l'implantation de la zone industrielle d'éoliennes.

Il s'agit d'une zone essentiellement boisée, traversée par un cours d'eau, et présentant deux zones humides en bordure de prairie.

Du haut de ses 384 m d'altitude, le site surplombe le département de la Dordogne et les sites limitrophes, impactant l'environnement visuel sur des dizaines de kilomètres alentours et donc, le cadre de vie local et le patrimoine. 

Nos principaux atouts !

Concrètement, quels sont les impacts environnementaux ?

Au niveau du sol et du paysage, l'implantation d'aérogénérateurs c'est :

 

- des parcelles boisées défrichées et saccagées : un non sens tant au niveau de la gestion durable des sites forestiers que de leur rôle de rétention du CO2 essentiel dans la lutte contre le réchauffement climatique.

- des milliers de tonnes de béton ferraillé : polluant et détruisant pour plusieurs générations les sols en surface, comme en profondeur.

 

- de potentielles incidences et pollutions sur l'activité des sources et des captages.

 

- des défonçages de terrains et de routes pour passer les convois exceptionnels et les engins de chantier aux tailles surdimensionnées.

 

L'impact sur la faune locale est source de nombreuses inquiétudes, et d'importantes études abondent de plus en plus en ce sens. La zone écologique retenue est une zone riche en diversité animale (notamment cervidés). C'est une destruction complète de l'équilibre forêt/gibier actuel sur les hectares que compte ce site.

Il y a un effet cumulatif de la rotation des pales, du bruit en émanant et des infrasons émis. Ainsi que des courants vagabonds et des ondes électromagnétiques qui pourraient se propager par les cours d'eau souterrains. 

L'impact est direct sur les oiseaux locaux, dont les migrateurs (grues cendrées, cigognes...), les oiseaux de grande taille (buses et différents rapaces impactés sur leur reproduction déjà fragile) ou encore les chauves-souris et les passereaux divers (dont de nombreuses espèces sont déjà en danger d'extinction).

Rappelons que notre région compte près des 2/3 des oiseaux inscrits sur la liste des oiseaux protégés et que ce site se situe sur un axe de migrations important.

"Aucun permis ne devrait être accordé proche des zones de protections spéciales", ce sont des propos tenus par la société RP Global elle-même. Or, le site jouxte deux arboretums dont un qualifié de « paradis des oiseaux » ainsi que le PNR. 

Quant aux élevages, de nombreux articles de presse parus dans des quotidiens nationaux, rapportent des témoignages de particuliers, témoignages qui se multiplient de jour en jour :

Une mise en évidence de troubles tels qu'une surmortalité, des avortements, une baisse de rendements (article de presse paru le jeudi 2 décembre 2021, dans Le Parisien : « Les éoliennes décimeraient ses vaches ») . Des symptômes identiques sont observés dans de nombreuses autres exploitations de bovins situées à proximité de sites éoliens

 

Rappelons aussi qu'il serait plus que souhaitable que les sociétés à l'origine des études menées soient totalement indépendantes des sociétés de production d'électricité. Or, est-ce le cas ?

Notons également que les problèmes de santé animale décrits précédemment sont de véritables sentinelles pour notre santé humaine.

Toutes ces informations ne cessent de se multiplier et de se confirmer.

Face à ces avancées, les grandes sociétés dites d'énergie renouvelable", à l'origine de la construction de sites éoliens, n'ont comme seule défense que de qualifier nos arguments de « Fake news ».

Nous sommes en droit de nous poser la question suivante : pourquoi un tel intérêt de ces géants lobbyistes pour les « petites associations de défense de l'environnement » que nous sommes, si ce n'est la véracité de nos propos et l'impartialité de nos sources ?

« Ne doutez jamais qu'un petit groupe de citoyens volontaires et réfléchis

peut changer le monde. En fait, c'est toujours ainsi que cela se passe»

 

Margaret Mead, anthropologue Américaine (1901-1978)